Bienvenue

Je vous accompagne sur le chemin d’une croissance personnelle, vers une nouvelle conscience afin de vous réaliser pleinement.

La transformation se passe quand nous allons dans un espace au-delà du système de pensée et de croyance :  là où nous contactons qui nous serions sans ce système de pensée, là où nous sentons, ressentons qui nous sommes sans les pièges du mental.

C’est une démarche de changement dans laquelle vous prenez le risque de vous “auto-responsabiliser”, en remettant en cause vos modes de pensée, vos croyances, vos certitudes et vos comportements au quotidien.

A chaque instant la vie nous offre une nouvelle opportunité, celle de renaitre à ce que nous sommes véritablement.

Elle nous invite à nous dépouiller de nos conditionnements, de nos croyances limitantes et de nos peurs illusoires.

Par divers moyens et par divers situations accablantes, elles nous poussent inlassablement à puiser en nous-même pour que nous puissions faire éclore ce qui est unique en nous.

 

 

Votre cerveau … ennemi ou ami ?

Nombreux sont ceux et celles qui, aujourd’hui, ressentent le besoin ou le désir de travailler sur eux et sur leur Esprit.
Que ce soit pour un mieux-être, pour accéder à plus de conscience ou dans une recherche spirituelle.
Cependant, des blocages font souvent barrage à la possibilité d’accéder à plus de sérénité et de liberté.
Le cerveau est une machine très puissante, un cerveau ça se programme , tout comme un ordinateur mais bien souvent pas par vous même.
Le cerveau est un maître de logique .
Il aime ce qui est simple .
Si votre voix intérieur est négative et pense que vous n’avez pas de résultats , votre cerveau va vous montrer uniquement les faits allant dans cette direction .
Il n’aime pas les contradictions .
Libérer son esprit est donc une étape indispensable pour toute évolution afin que vous puissiez reprendre le contrôle de votre destinée.
Vous devez apprendre à l’utiliser à bon escient et à libérer votre esprit des choses qui vous nuisent.
Les animaux vivent totalement dans le présent et profitent pleinement de chaque minute. Nous, les êtres humains, nous avons la capacité de raisonner, de nous souvenir des temps passés, de nous soucier du futur.
En théorie, nous sommes de grands privilégiés, mais cela peut aussi nous jouer des tours et nous empêcher d’être heureux.
On doit donc libérer notre esprit de tout ce qui est superflu.

Se rapprocher de son Être essentiel, c’est se rapprocher du champ des possibles où TOUT peut être créé.

 

S’émanciper

“La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n’est aux faits eux-mêmes; parce que, pour elle se soumettre, ce serait cesser d’exister.” Henri Poincaré

Qu’adviendrait-il si, au lieu de jouer un rôle ou un personnage, de prendre des poses ou des postures, plutôt que de nous conformer servilement à des modes, normes, protocoles et interdits, établis par d’autres et s’avérant au final arbitraires et aliénants, loin de répéter mécaniquement des paroles toutes faites, de nous couler dans des moules préétablis ou de tenter de ressembler à des modèles conventionnels et stéréotypés, nous décidions d’être enfin nous-même et d’entreprendre le long et fascinant voyage à la rencontre de notre être intérieur, de notre véritable nature, de notre identité oubliée ?

La vie est trop courte pour qu’on nous la dicte.

Pour gagner notre autonomie personnelle, intellectuelle, philosophique et morale, il faut faire le ménage dans nos certitudes, dans nos croyances, dans les dogmes et systèmes de croyances, tant matérialistes que religieux ou prétendument spirituels qui nous ont été inculqués tout au long de notre vie. Il faut comprendre comment ils nous influencent en permanence , comment ils sont à l’origine de nos motivations inconscientes et de nos comportements.

L’idée selon laquelle nous pensons et agissons consciemment est une erreur qui n’est plus à démontrer.

Tout au long de notre existence, nous avons été formatés par nos expériences, par notre éducation, par notre culture, par la société aves ses propagandes, ses politiques, ses médias, ses publicités et par des idéologies religieuses faisant bien souvent parties du bagage familiale.

A travers l’allégorie de la caverne, Platon (424-347 av. J.-C.) mettais en scène la condition humaine, la nôtre, mais également celle de nos ancêtres. Pour lui, nous sommes tous prisonniers d’une caverne.

Cette caverne dans laquelle nous sommes pris au piège, c’est l’illusion.

Platon affirmait, nous vivons tous dans l’illusion. Nous sommes prisonniers de nos jugements, de fausses idées reçues, de croyances…

Et tout ça, ça nous empêche de vivre dans la vérité ; puisque ce que nous croyons savoir est faux, notre rapport avec le réel est donc complètement erroné. 

Pour nous en faire prendre conscience, et pour éclairer les gens de son époque — Platon en a gros sur la patate qu’on ait condamné son maître à mort — alors, il nous montre la médiocrité de notre condition pour que nous puissions nous en délivrer !

  • Qu’avons nous fait depuis ? 
  • Avons-nous réellement avancé vers notre émancipation ?