Les pollutions neurologiques

Notre cerveau limite-t-il notre perception de la réalité ?

Notre cerveau capte en permanence des informations sensorielles. Notre façon de les percevoir est conditionnée par nos croyances, notre passé, nos modes de fonctionnement, mais principalement notre époque et notre société, ce qui fait de notre réalité une perception subjective.

Nous acceptons notre pensée comme “vraie” sans chercher à analyser cette pensée, de chercher où elle trouve sa source.  Nous confondons trop souvent vérité et opinion, voir interprétation. Or, par définition, la vérité ne renvoie pas qu’à un simple sentiment, mais à la conformité de l’objet avec l’idée que l’on s’en fait : la  vérité est signe d’objectivité. Elle se distingue de l’opinion dans la mesure où la conformité a été justifiée, prouvée, démontrée et faisant l’unanimité. La vérité doit être universelle (valable partout) et nécessaire (valable en tout temps). Ainsi la vérité ne peut être relative au sens où justement sa caractéristique est de restituer avec objectivité la réalité qu’elle désigne. La vérité ne doit pas dépendre du sujet singulier qui l’énonce, et c’est à ce titre qu’elle doit faire consensus entre tous les membres d’un groupe.

*************

Agir dans la vie, avec  un certain conformiste ne veut pas dire agir avec objectivité car de nombreuses sociétés fonctionnent dans une forme d’hypnose collective, une matrice mise volontairement en place pour servir des intérêts supérieurs. Notre vision de la vie n’est que le fruit d’une subjectivité induite à notre insu par des principes d’ingénierie sociale et de manipulation.  Elle n’a rien de personnel, d’opinionné, car elle repose sur des fausses croyances collectives.

Penser la vie et notre vie avec objectivité ne peut se faire que dans la neutralité. Nous devons pour cela formater notre cerveau, le dépolluer de toutes notions, concepts ou croyances subjectives pour nous rapprocher au plus près de la réalité de l’existence. 

*************

Il existe énormément de pollutions dans notre esprit.

Cela va des pollutions informationnelles, aux injonctions et aux fausses croyances véhiculées par le système  familial,  éducatif, politique, médical ou religieux.

Ce site web a pour objectif de fournir à chacun d’entre vous, des outils de compréhension  pour décrypter les intentions de certains comportements, paroles ou les sous-entendus et les intentions qui peuvent se cacher derrière les discours bien-pensants de tous les acteurs de votre vie mais aussi pour vous interroger sur vos certitudes et sur vos croyances.

Chacun de nous a le devoir de comprendre ces processus pour devenir individuellement  pleinement acteur de votre vie et sortir des conditionnements induit depuis notre naissance autant consciemment qu’inconsciemment et dans tous les domaines de notre vie présente ou passée.

Vivre consciemment, c’est arriver à sortir de la réactivité face aux sommations et stimulations extérieures pour devenir un être souverain et proactif, pleinement créateur de sa vie. 

C’est être capable d’identifier les injonctions contraignantes, les mensonges ou les croyances toxiques qui nous empoisonnent la vie et nous tuent à petit feu depuis bien longtemps. 

Si la programmation neurolinguistique nous enseigne qu’une croyance n’est ni bonne ni mauvaise et qu’elle peut être aidante ou limitante selon les situations, il est important de comprendre que nous vivons majoritairement dans une sorte d’hypnose collective, dans un état d’aliénation*.

De nos jours, l’ingénierie sociale s’invite au cœur des familles par l’intermédiaire des médias et des moyens de communication moderne (internet) afin de nous faire croire qu’il n’existe pas d’alternative au modèle de société capitaliste reposant sur le consumérisme.

L’homme, désirant un changement, ne peut donc pas se projeter dans une autre réalité que celle qu’il connait et invente donc le monde de demain en le maintenant enfermé hermétiquement dans le même paradigme oubliant qu’Albert Einstein disait “On ne peut pas résoudre un problème avec le même mode de pensée que celui qui a généré le problème”.

C’est à croire que rien a réellement changé depuis 2000 ans, car Jésus disait déjà en son temps: “Laissez-les: ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse.” Matthieu 15:14

Savoir et comprendre permet à la fois de ne plus vivre dans aliénation*, le conformisme et la réactivité mais dans la lucidité, dans la liberté de choisir et être en mesure de refuser ce qui ne nous convient pas.

C’est être en mesure de détecter les techniques de manipulation et  les jeux psychologiques dont nous sommes les victimes, c’est aussi être en mesure de refermer certaines blessures et nous libérer de nos chaines.

Ce processus de dépollution de l’esprit est processus d’éveil, de prises de conscience qui ne peut que nous conduire vers plus de liberté, de souveraineté et ensuite de vivre en congruence avec notre être véritable.

———————————————————————————————
* La notion d’aliénation est généralement comprise, en philosophie, comme la dépossession de l’individu, c’est-à-dire la perte de sa maîtrise, de ses forces propres au profit d’un autre (individu, groupe ou société en général). Il renvoie ainsi fréquemment à l’idée d’une inauthenticité de l’existence vécue par l’individu aliéné.