La Peur de l’Engagement -Osho-

C’est seulement par la prise de décisions que vous devenez de plus en plus conscient, seulement par la prise de décisions que vous devenez de plus en plus cristallisé, seulement par la prise de décisions que vous devenez de plus en plus aiguisé. Autrement l’on devient morne. 

Les gens vont d’un gourou à un autre, d’un maître à un autre, d’un temple à un autre, non parce qu’ils sont de grands chercheurs, mais parce qu’ils sont incapables de décision. Aussi, ils vont d’une personne à une autre, c’est leur façon d’éviter l’engagement. 
La même chose se passe dans les autres rapports humains, un homme va d’une femme à une autre, continue de changer. Les gens pensent qu’il est un très bon amant, il n’est pas un amant du tout. Il évite, il essaye d’éviter tout engagement profond parce qu’avec un engagement profond, l’on doit faire face à toute sorte de problèmes et passer par des épreuves douloureuses. Ainsi, “on se la joue tranquille”, l’on fait un point d’honneur de ne jamais aller trop profondément avec quelqu’un. Si vous allez trop profondément vous ne serez peut être pas capable de revenir facilement. Et si vous entrez profondément en quelqu’un, quelqu’un d’autre entrera profondément en vous aussi; c’est toujours proportionnel. Si j’entre très profondément en vous, la seule réciproque est de vous permettre également d’entrer profondément en moi. C’est une situation de prendre ou donner, c’est un partage. Alors on peut s’impliquer trop et il sera alors difficile de s’échapper, la douleur peut être grande. Aussi les gens apprennent à “se la jouer tranquille”, à laisser seulement les surfaces se rencontrer – des liaisons amoureuses passagères. Avant que vous ne soyez pris, échappez-vous.
C’est ce qui arrive dans le monde moderne. Les gens sont devenus si juvéniles, si enfantins; ils perdent toute maturité.

La maturité vient seulement lorsque vous êtes prêt à faire face à la douleur de votre être, la maturité vient seulement lorsque vous êtes prêt à relever le défi. Et il n’y a pas de défi plus grand que l’amour.

De vivre heureusement avec une autre personne est le plus grand défi dans ce monde. C’est très facile de vivre paisiblement seul, c’est très difficile de vivre paisiblement avec quelqu’un d’autre, parce que deux mondes entrent en collision, deux mondes se rencontrent, des mondes totalement différents. Comment sont-ils attirés l’un à l’autre ? Parce qu’ils sont totalement différents, presque des opposés, des polarités opposées. 
Il est très difficile d’être en paix dans une relation sentimentale, mais c’en est le défi. Si vous vous en échappez, vous vous échappez de la maturité. Si vous y entrez avec toute la douleur et continuez toujours à y entrer, alors peu à peu la douleur devient une bénédiction, la malédiction devient une bénédiction. Peu à peu, à travers les conflits, les frictions, une cristallisation surgit. Par la lutte vous devenez plus alerte, plus conscient. L’autre devient comme un miroir pour vous. Vous pouvez voir votre laideur dans l’autre. L’autre provoque votre inconscient, l’amène à la surface.

Vous devrez connaître toutes les parties cachées de votre être et la façon la plus aisée est d’être reflétée, reflétée dans une relation sentimentale.

Je l’appelle plus aisée, parce qu’il n’y a aucune autre façon – mais c’est difficile. C’est difficile, laborieux, parce que vous devrez vous transformer à travers cela.
Lorsque vous venez vers un Maître un défi encore plus grand existe devant vous, vous devez vous décider et la décision est pour l’inconnu et la décision doit être totale, absolue, irréversible. Ce n’est pas le jeu d’un enfant, c’est un point de non-retour. Tant de conflits surgissent. Mais ne continuez pas à changer continuellement, parce que c’est une manière de vous éviter, vous resterez doux, vous resterez puéril, la maturité ne s’établira pas en vous. 
Seul l’inconnu devrait avoir un appel pour vous, pour ce qui, en vous, n’a pas encore vécu, vous ne vous êtes pas aventuré sur ce territoire. Bougez ! Quelque chose de nouveau peut arriver là.

Décidez-vous toujours pour l’inconnu, indépendamment du risque et vous grandirez continuellement.

Mais continuez à décider pour le connu et à maintes reprises vous tournerez en rond avec le passé. Vous continuez à le répéter, vous êtes devenu un disque de phonographe.
Et décidez. Plus tôt vous pouvez le faire, mieux cela vaux. L’ajournement est simplement stupide. Demain vous devrez aussi vous décider, alors pourquoi pas aujourd’hui ? Et pensez-vous que demain vous serez plus sage qu’aujourd’hui ? Pensez-vous que demain vous serez plus vif qu’aujourd’hui ? Pensez-vous que demain vous serez plus jeune qu’aujourd’hui, plus neuf qu’aujourd’hui ? 
Demain vous serez plus vieux, votre courage sera moindre; demain vous serez plus expérimenté, votre ruse sera plus grande, demain la mort viendra tout près; vous commencerez à hésiter et avoir plus peur. Ne reportez jamais au lendemain. Et qui sait, demain peut venir ou ne pas venir ? Si vous devez décider, vous devez décider maintenant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *