Les pollutions familiales

  • Qui n’a pas eu un jour,  l’impression de reproduire les mêmes schémas dans sa propre vie, de tourner en rond ?
  • Qui n’a pas eu un jour, l’impression d’attirer toujours le même type de personne ou des situations analogues et qui se terminent immanquablement toujours de la même manière ?

Nous naissons et nous grandissons dans une famille, une institution, une structure, un environnement où s’instaurent nos premiers modes de relation, généralement avec notre père et notre mère. L’individu fait donc partie d’un système, voire de plusieurs systèmes. Il est influencé dans sa façon d’être, aussi bien par lui-même que par les autres et son environnement.

Jusqu’à l’âge de sept ans environ, le cerveau n’a pas atteint sa maturité complète, c’est à dire que les capacités d’analyse et de jugement ne sont pas installées. Ainsi, on peut le comparer à une véritable éponge qui va enregistrer de façon brute, fidèle, les expériences et les émotions associées. Toutes nos expériences depuis notre conception sont donc inscrites dans nos cellules et y resteront.

C’est entre autre sur cette constatation que les thérapies systémiques ont vues le jours au milieu des années cinquante, dans une petite ville de Californie  du nom de Palo Alto.

La perspective systémique voit l’ensemble des problèmes d’ordre psychique d’un individu sous l’angle de la relation qu’il entretient avec les différents contextes dans lesquels il vit.

Nous pouvons considérer qu’un individu au moment présent, est le produit de tous ses apprentissages et interactions antérieurs. 

C’est dans notre environnement, passé comme présent que nos premières croyances voient le jour, que par mimétisme, nous développons certains types de comportement ou de “chemin neuronaux”, que nous recevons nos premières injonctions mais aussi que se nouent des conflits psychiques qui peuvent être à la base de tous nos troubles, que nous projetterons ensuite pendant toute la vie sur nos interlocuteurs.

Un individu se construit émotionnellement et cognitivement à partir de son histoire, qui englobe aussi l’histoire de sa famille, et ce, parfois, sur plusieurs générations. Ses intentions, ses valeurs, celles aussi des autres, sont conditionnées par son environnement, qu’il soit proche ou plus élargi.

Si certains de nos apprentissages, de nos croyances, de nos valeurs mais aussi des injonctions “parentales” acquis et emmagasiné profondément en nous peuvent devenir un réel handicape durant toute notre vie d’adulte.

Etre un individu libre, c’est être en mesure de se détacher de toutes ces chaines familiale pour avancer sans entraves dans la vie.