Swâmi Vivekânanda

Swâmi Vivekananda est un philosophe et maître spirituel qui fit connaître l’hindouisme au monde occidental.

Il est né à Calcutta en Inde le 12/01/1863 

Connu aussi sous le nom de Narendranath Datta, il est issu d’une famille aisée. Son père était juriste mais aussi philosophe. Sa mère, très imprégnée d’hindouisme, lui fait connaître très tôt les textes sacrés de l’Inde.

À 17 ans, il rencontre une première fois son guru, Râmakrishna ; au bout de plusieurs rencontres, Vivekananda se fait samnyasin (renonçant) dans l’ashram de Râmakrishna.

Râmakrishna le désigne comme son successeur quelque temps avant de mourir. Après la mort de Ramakrishna, en 1886, il prend la direction de l’ashram.

Le 25 décembre 1887, dans la nuit de Noël, il fonde « L’ordre de Râmakrishna » marquant par là sa parenté avec la religion chrétienne.

En 1893, avec l’aide financière d’un de ses disciples, il se rend à Chicago à l’occasion de l’exposition universelle.

Sans invitation, il demande à prendre la parole au Parlement des religions et il est autorisé à le faire comme dernier intervenant. L’impression sur les auditeurs est importante.

Dès lors, il tient des conférences et se crée de nombreux disciples aux États-Unis. Il fait ensuite un tour du monde pour diffuser l’enseignement de Râmakrishna.

Son retour en Inde est triomphal. Il crée la « Râmakrishna Mission » dans divers pays. Il retourne en Occident en 1899.

En 1900, il connaît quelques problèmes de santé. Vivekananda meurt à l’âge de trente-neuf ans le 4 juillet 1902.

Source : Wikipédia
********************
 

Les conférences et autres écrits présents dans ce livre sont d’abord parus en français dans le revue védantique  mensuelle RAMA NAMA, publiée par le yogi Ramsurakumar Bhavan.

 
 

Swâmi Vivekânanda

********************

Citations de Swâmi Vivekânanda :

“L’homme n’a pas pour but le plaisir, mais la connaissance.”

“La joie et la tristesse sont toutes deux des chaînes ; l’une est en or et l’autre est en fer, mais elles sont également faites pour nous enchaîner et nous empêcher de réaliser notre vraie nature.”

“Si un homme parvient à l’idéal de ne pas nuire à autrui, même les animaux qui sont par nature les plus féroces deviendront pacifiques devant lui. Le tigre et l’agneau joueront ensemble devant ce yogin.”

“Notre corps est la barque qui nous portera jusqu’à l’autre rive de l’océan de la vie. Il faut en prendre soin.”

“Le karma est l’éternelle affirmation de la liberté humaine … Nos pensées, nos paroles et nos actes sont les cordes du fils que nous jetons autour de nous.”

“Le macrocosme et le microcosme sont construits exactement sur le même modèle. ”

“Ainsi, une formidable affirmation est soutenue par toutes les religions: que l’esprit humain, à certains moments, transcende non seulement la limitation des sens, mais également le pouvoir du raisonnement.”

“L’homme ne progresse pas de l’erreur vers la vérité, mais de vérités en vérités, d’une vérité moindre à une vérité plus grande.”

“Nous sommes responsables de ce que nous sommes et nous avons le pouvoir de faire nous-mêmes tout ce que nous désirons être.”

“Tous les pouvoirs de l’univers sont déjà à nous. C’est nous qui nous sommes caché les yeux avec nos mains et qui crions qu’il fait noir. Sachons qu’autour de nous il n’est pas de ténèbres. Otons les mains de devant nos yeux et la lumière paraîtra, qui était là de toute éternité.”

“C’est seulement dans la forme la plus haute, dans l’homme, que l’âme atteint à la liberté. La forme humaine est au-dessus de toutes les formes, et même de celle de l’ange ; l’homme est l’être le plus élevé de la création parce qu’il parvient à la liberté.”

“Plus les circonstances seront contre toi, plus ta force intérieure sera éclatante.”

“Chacun lorsqu’il est à sa place est noble, mais le devoir de l’un n’est pas le devoir de l’autre.”

“Si vous venez avec votre seul intellect, vous pouvez faire un peu de gymnastique mentale, construire des théories intellectuelles, mais vous ne trouverez pas la vérité.”

“Là où les changements de la nature ne peuvent se faire sentir, pensée au-delà de toute pensée, Inchangeable, Immuable; Celui que tous les livres annoncent, que tous les sages adorent. Etre saint, ne cherche rien d’autre !”

“Impossible à comparer, Unité infinie ! Aucune comparaison n’est possible. De l’eau en haut, de l’eau en bas, de l’eau à droite, de l’eau à gauche; sur cette eau nulle vague, nulle ride; tout est silence, tout est béatitude éternelle. C’est cela qui apparaîtra dans ton coeur. Ne cherche rien d’autre !”

“Pourquoi pleures-tu, mon frère ? Pour toi il n’est ni mort ni maladie. Pourquoi pleures-tu, mon frère ? Pour toi il n’est ni misère, ni malheur. Pourquoi pleures-tu, mon frère ? Ni changement ni mort n’ont été prédits pour toi. Tu es Existence Absolue.”

“Notre corps est la barque qui nous portera jusqu’à l’autre rive de l’océan de la vie. Il faut en prendre soin.”

“L’homme idéal est celui qui, au milieu de l’activité la plus intense, sait trouver le silence et la solitude du désert. Cet homme-là s’est approprié le secret de la maîtrise de soi.”

“Chacun de nous commence par de l’amour pour soi-même, et les revendications injustes de notre petit ego rendent même l’amour égoïste . Pourtant, la lumière enfin finit par briller de tout son éclat et l’on voit que le petit égo est devenu un avec l’infini. L’homme lui-même est transfiguré en la présence de cette Lumière d’Amour; il perçoit enfin cette vérité pleine d’inspiration et de beauté : Amour, Amant et Bien-Aimé ne sont qu’Un .”

“L’homme ne progresse pas de l’erreur vers la vérité, mais de vérités en vérités, d’une vérité moindre à une vérité plus grande.”

“Le premier signe de ce que l’on devient religieux est qu’on devient joyeux.”

“Toute âme en puissance est divine. Notre but est de manifester le Divin qui est en nous, en maîtrisant la nature extérieure et intérieure, (…) La doctrine, les dogmes, les rites, les livres, les temples et les formes ne sont que des détails secondaires.”