La Conscience et le Monde

Texte de Jean Klein

Voilà résumé l’essentiel de l’enseignement en quelques pages :

Celui qui brûle de connaître sa vraie nature doit d’abord comprendre qu’il s’identifie par erreur aux objets : «je suis ceci», «je suis cela». Toute identification, tout état, est transitoire, par conséquent sans réalité. Identifier le «je » à ceci ou cela est la racine de l’ignorance. Demandez-vous ce qui est permanent au cours de toutes les phases de la vie. Vous découvrirez que la question : «qui suis-je?» n’a pas de réponse.

Continuer la lecture de « La Conscience et le Monde »

Alors l’homme a-t-il réellement un libre arbitre ?

  • Les Chrétiens disent « Que ta volonté soit faite ! ».
  • Les Musulmans disent « Inch Allah »  « si Allah le veut ».
  • Le Bouddha dit: « Des événements surviennent, des actions sont opérées, mais il n’y a dans tout cela aucun acteur individuel ».
  • Les Hindous disent « Tu es l’auteur des actions. Tu es l’expérimentateur.  Tu es Celui qui parle. Tu es celui qui écoute »

Continuer la lecture de « Alors l’homme a-t-il réellement un libre arbitre ? »

La temporalité n’existe pas

«La temporalité n’existe qu’au sein du mental. Elle est interprétation de l’instant qui n’arrête pas de se moduler en multiples apparences. C’est en se référant aux apparences et à leur succession via la mémoire que la temporalité semble apparaître. Il suffit de remarquer que le vécu lui même est toujours là, immédiat. L’instant est sans cesse vécu quelque soit son apparence.

Continuer la lecture de « La temporalité n’existe pas »

L’enseignement de Nisargadatta Maharaj « I am that »

Nisargadatta Maharaj - Wikipedia« Vous êtes l’Absolue Réalité ici même assis devant moi, en cet instant ! La seule différence entre nous est que je le sais et que vous ne le savez pas. »

Nisargadatta Maharaj est un guru indien de la doctrine de l’Advaita Vedānta, ou non-dualité. Son enseignement se fit connaître en Occident, notamment au travers du livre intitulé « I am That ».

Continuer la lecture de « L’enseignement de Nisargadatta Maharaj « I am that » »